Sondage pour la Corrida !

Faut-il interdire la corrida?

une question qui a mené à un grand débat ! dans notre blogue, on voulait savoir votre avis sur ce sport qui n’est pas apprécié par tout le monde !

 

Publicités

Insolite: le championnat du monde de lancer de savonnettes mouillées

Le principe est très simple, lancer une savonnette le plus loin possible a mains nues.

Le record actuel, est de 50,16 mètres.

Un sport très insolite qui trouve ses origines dans les pays scandinaves.

je vous laisse avec cette vidéo présentant le championnat du monde de lancer des savonnettes mouillées

Bo-Taoshi, un des sports les plus étranges du monde !

Bo-Taoshi (棒倒し, ou poteau tiré vers le bas) fait partie des sports les plus étranges que l’on ai vu. Il est principalement pratiqué au Japon, dans l’Académie de Défense Nationale. Dans ce sport 2 équipes de 150 joueurs participent. Ces équipes sont scindées en 2, 75 attaquant et 75 défenseurs. En fait, deux matchs de 75 contre 75 se jouent simultanément.

Mélangez le football australien (auquel on aurait enlevé le ballon), le kapla, le jeu du béret, la boxe thaï, le micado, le triple sot et le jeu des gendarmes et des voleurs, et vous obtenez le Bo Taoshi.

Chaque équipe possède un poteau et doit le protéger. Ainsi les défenseurs s’organisent autour du poteau et les attaquants doivent briser cette défense. Les poteaux sont perpendiculaires au sol et le gagnant est celui qui arrive à incliner à un angle de 30° le poteau adverse.

Écrit comme ça, ça ne fait pas trop rêver mais en réalité, ce sport est exceptionnel : on y voit des dizaines de japonnais se taper dessus, se grimper dessus et utiliser tous les stratagème possibles et inimaginable pour faire tomber un fichu poteau et gagner. Il va de soit que tous les coups sont permis…

Source

Le korfball ?!

Le korfball est un sport collectif mixte proche du basket-ball inventé aux Pays-Bas en 1902. Le terme néerlandais Korfbal signifie « balle au panier » (basket-ball). Le korfball met aux prises deux équipes de huit joueurs chacune.

L’enseignant amstellodamois Nico Broekhuysen cherchait un jeu pour les garçons et filles de sa classe. En 1902, il fait la connaissance duRing-Ball en Suède. De retour au pays, il s’en inspira.

De par ses origines, ce sport est surtout pratiqué aux Pays-Bas et en Belgique. Il se distingue par sa mixité : une équipe est constituée de quatre femmes et de quatre hommes.

Il est en démonstration aux Jeux olympiques de 1920 à Anvers et de 1928 (à Amsterdam).

La fédération internationale de korfball (FIK) est fondée en 1933 en prenant la suite du bureau international mis en place dès 1924 par les fédérations belges et néerlandaises. Elle regroupe 51 fédérations nationales au début du xxie siècle. La FIK devient officiellement IKF (International Korfball Federation) en 1982. Lire la suite

Le vélo-ball ou Cyclo ball !

 

Le vélo-ball, un sport qui mêle foot, vélo, équilibre et anticipation.

Inventé en 1893 par un certain Nicholas Edward Kaufmann, le «Cycle ball», «vélo-ball»  ou «Radball», du foot en vélo, reste un sport très peu connu. Il se pratique à deux contre deux en équilibre sur un vélo. Les tirs se font en frappant avec la roue.

Une vidéo très intéressante! La maitrise des joueurs est impressionnante ! Ils font preuve de beaucoup de précision dans les mouvements et les actions.

Voici donc la première mi-temps de la finale de la coupe du monde de Cycle Ball se déroulant à Kagoshima (Japon).

 

Le hockey sur monocycle

Après le hockey sur glace, le hockey sur gazon, le street hockey, le hockey subaquatique, voici le hockey sur monocycle !

Un monocycle, une crosse de hockey sur glace, une balle de tennis « morte » ou une balle de street hockey (la règle officielle varie selon les fédérations nationales) et c’est partie pour deux mi-temps de 15 minutes avec 10 minutes de temps additionnel si nécessaire.

Quelques règles de hockey sur monocycle à connaître :

  • Quand la balle se bloque dans les rayons d’un monocycle, l’équipe adverse obtient un coup franc ;
  • Il s’agit d’un sport sans contact pour les joueurs et leur monocycle mais il est possible de toucher la crosse d’un adversaire avec sa propre crosse afin de le bloquer ;
  • La crosse doit rester dans les mains : le joueur qui lache (ou jette) sa crosse va « en prison » pour 2 minutes au minimum (selon l’appréciation de l’arbitre) ;
  • Le propriétaire d’une crosse qui s’est mis dans les rayons d’un moncycle est pénalisé…

Et comme à notre habitude, une petite vidéo vaut mieux que de longs discours :

Source

LE HOCKEY SUBAQUATIQUE

Le jeu oppose, dans une piscine, deux équipes, pendant deux mi-temps de 15 minutes (en général). Le but du jeu est de progresser, en apnée, en poussant ou en passant un palet, à l’aide d’une crosse spécifique afin de le faire entrer dans le but adverse.
Les buts sont posés sur le fond aux extrémités de la piscine. Lire la suite

Le Corrida…!!

la corrida (mot espagnol, de correr : « courir ») est une forme de course de taureaux consistant en un combat à l’issue duquel le taureau est mis à mort. Elle est pratiquée essentiellement en Espagne, au Portugal, dans le Midi de la France, dans certains États d’Amérique latine (Mexique, Pérou,Colombie, Venezuela, Équateur et Bolivie).

Se déroulant dans des arènes, la corrida est un spectacle tauromachique1, issu d’une longue tradition puisque sa forme actuelle, où la mise à mort est effectuée par le matador, à pied et armé de sa seule épée, remonte à Francisco Romero, dans la première moitié du xviiie siècle. Elle se déroule selon un rituel et des modalités bien fixés aujourd’hui, dont l’essentiel remonte à ceux définis par le matador Francisco Montes « Paquiro », avec son traité de tauromachie de 1836, Tauromaquia completa.

Une corrida commence par un paseo, le défilé initial de tous les participants. Le combat se divise ensuite en trois parties, trois tercios (« tiers ») : au cours de la première partie, le tercio de pique, deux picadors affrontent le taureau et le blessent à l’aide d’une longue pique, ce qui permet à la fois de l’affaiblir et d’évaluer son comportement. Au cours du deuxième tercio, le tercio de banderilles, des banderilleros, voire le matador lui-même, plantent trois paires de banderilles dans le dos du taureau. Enfin, lors du troisième tercio (la mise à mort proprement dite), le matador, après une faena, une série de passes exécutées avec sa muleta, met à mort le taureau par l’estocade portée avec son épée.

Considérée par les aficionados et nombre de ses historiens comme un art2, la corrida a inspiré de nombreux créateurs aussi bien en peinture, qu’en littérature, en musique et au cinéma. Cependant, dans un contexte où le désintérêt pour la corrida, voire son rejet, gagnent du terrain, nombre de ses opposants l’assimilent à de la torture proposée en spectacle, et réclament son interdiction.

Pour illustrer ce sport beaucoup critiqué, je vous laisse avec cette diapo représentative

et on conclut par une vidéo montrant le déroulement d’une scène de corrida :

DE LA GYM À 200M D’ALTITUDE !!

Dans la ville d’Elektrostal, ces trois Russes ont décidé d’effectuer des acrobaties dans des conditions extrêmes, à 200m au-dessus du vide. Impressionnant mais très dangereux.

impressionnant !

Championnat du monde de lancer… de téléphones portables !!

Une drôle de compétition dite « sportive » s’est déroulée samedi en Finlande. Le championnat du monde de lancer de téléphone portable. En lançant son appareil à 89 mètres, c’est un Finlandais, Lassi Etelaetalo, qui est monté sur la première marche du podium. Selon les organisateurs, la manifestation constitue « le seul sport où l’on peut régler ses comptes avec la frustration générée par cet instrument moderne.

Lassi Etelaetalo, qui participait à la septième édition de ce championnat, est resté toutefois loin du record mondial établi l’an dernier avec un jet de 94,97 mètres. La deuxième place est revenue au champion de l’an dernier, le Finlandais Mikko Lampi, avec un jet de 87,17 mètres. Lire la suite